Les sables bitumineux arrivent au Québec: Un forum communautaire pour construire la résistance et proposer des alternatives aux oléoducs

Samedi, le 19 janvier à l’Université Concordia (bâtiment Hall)  

Joignez-vous à nous pour une journée d’ateliers, de présentations et d’élaboration d’une stratégie collective pour empêcher les compagnies pétrolières qui sont parmi les plus riches du monde de faire passer le pétrole sale des sables bitumineux d’Alberta par le Québec. Apprenez de la lutte que mènent depuis des années les activistes de première ligne des communautés autochtones et des communautés en région du Québec contre ces projets destructeurs.

Si les projets de oléoducs vont de l’avant, le Trailbraker d’Enbridge et le Eastern de TransCanada transporteront des centaines de milliers de barils de pétrole par jour, en provenance des sables bitumineux. Ils mettront en péril la santé, l’eau, l’environnement et les terres des Québécois et participeront massivement aux changements climatiques.

Ces entreprises – qui suivent un modèle économique plaçant les profits à court terme et la croissance infinie au dessus de tout – sont à l’origine de la crise du climat et du fossé grandissant des inégalités de richesse et de pouvoir.

Ce modèle économique ne cherche pas seulement à commercialiser l’éducation, privatiser la santé, réduire les impôts des plus riches, et entraver les droits des travailleurs tout en diminuant leurs salaires. Il tente également de transformer la vallée du St Laurent en une zone d’expérimentation industrielle de gaz de schiste, le nord du Québec en une zone sacrifiée à l’exploitation minière et forestière, le golfe du St Laurent en une station de pompage de pétrole et il cherche à faire de cette province un tremplin pour l’export du pétrole des sables bitumineux d’Alberta.

Nous menons une campagne contre les sables bitumineux pour montrer qu’un autre modèle de développement est possible, un modèle qui prend en compte à la fois la justice climatique et la justice économique. Ce dont nous avons besoin dans nos villes c’est d’un meilleur transport collectif, de logements abordables et de circuits alimentaires locaux, et non pas de pipelines des sables bitumineux. Nous avons besoin de réduire les émissions de carbone et le fossé des inégalités. Et nous avons besoin de limiter le pouvoir des grandes entreprises et des banques qui tirent profit de la privatisation du bien commun et de la pollution de notre planète.

The Tar Sands Come to Quebec: A community forum to build resistance and alternatives to tar sands pipelines

Saturday, January 19th at Concordia University (Hall Building)

Join us for a day of workshops, a panel, and collective strategizing to stop some of the world’s richest oil companies from transporting dirty Alberta tar sands oil through Quebec. Hear from front-line activists from Indigenous communities and rural Quebec who have been fighting these destructive projects for years.

If they go forward, Enbridge’s Trailbreaker and TransCanada’s Eastern pipeline will carry hundreds of thousands of barrels of tar sands oil daily. They will threaten the health, water, environment and lands of the people in Quebec and massively contribute to climate change.

These corporations — driven by an economic model that values short-term profit and perpetual growth above all else — are the root cause of the climate crisis and the crisis of austerity and neoliberalism.

This economic model is trying not only to commercialize education, privatize health-care and undermine worker’s rights and wages, but to turn the St Lawrence valley into an industrial shale gas experiment, the north of Quebec into a mining and forestry sacrifice zone, the gulf of St Lawrence into an oil pumping site, and to make this province into an export-launch pad for the Alberta tar sands.We are campaigning against dirty tar sands to ensure another model of development is possible, one that simultaneously addresses climate and economic justice. We need free mass public transit and local food systems running through our cities, not tar sands pipelines; to reduce carbon emissions as well as the gaps of inequality; and to restrain the power of corporations and banks that profit off the privatization of the commons and the pollution of our planet.